A 6 mois de grossesse, nous avions fait toutes les démarches en vue de la garde de Paul à la fin de mon congé maternité: inscription à la crèche, recherche d'une assistante maternelle. Nous pensions avoir trouvé l'assistante maternelle idéale. En effet, difficile d'en trouver une qui ne prenne pas peur quand on lui répond qu'on ne sait pas à quelle heure on viendra déposer Paul ou le rechercher... (le quotidien des profs qui n'ont pas leur emploi du temps).
Trois semaines après la naissance de Paul nous avions donc signer un contrat daté au premier septembre.
La veille de la pré-rentrée, coup de téléphone: elle ne veut plus de nous! Elle accepte tout de même de le garder le lendemain. On passe notre après-midi à courrir entre les différentes crèches, halte-garderies,la PMI, les relais,... et pendus au téléphone appelant toutes les assisantes maternelles des listes soi-disant disponibles... Rien.
On rappelle notre assistante maternelle et on s'entend: on va la payer le double du nombre d'heures de garde réelles... On se rencontre mercredi après-midi et on remet tout à plat. Jeudi, j'appelle pour arrêter nos démarches.
Vendredi matin, coup de téléphone: elle nous re-plante!
Bref, le moral au plus bas, on réactive nos démarches... En attendant, on s'arrange en jonglant avec les emplois du temps de chacun...
On s'apprête à employer une nounou à domicile quand enfin une bonne nouvelle! Une crèche est prête à recevoir Paul en occasionnel (donc réserver toute les semaines pour la semaine suivante)!
On ne pourrait pas avoir des crèches pour les enseignants? vu nos horaires??? Les entreprises en ont bien... C'est vraiment un galère de trouver un moyen de garde en tant qu'enseignant!
Dire qu'il faudra tout recommencer l'année prochaine...
Merci à tous ceux qui nous ont donné des n° de téléphone, des pistes, qui se sont proposés à garder Paul, et tous ceux qui nous ont soutenu.